google-site-verification=VCYiLSIhpkt74e8Hcc2HC3HAp2sFXdZq3YN8tBGOyh0

19/12/2021

Marianne.jpg

Chers administrés, 

Certains conseillers municipaux de la majorité ont démissionné. Vous l’avez appris par la diffusion d’un tract daté du 29 novembre 2021, qu’on a bien voulu porter à ma connaissance.
Je peux vous confirmer, aujourd’hui, la démission de Madame la première adjointe (déléguée à la communication, la culture, les festivités, le tourisme) et de Monsieur l’adjoint (délégué aux finances, au développement économique, à l’emploi, aux loisirs et aux sports).
Je peux également vous informer de la démission de trois conseillers en juillet, dont le délégué à la sécurité, et de cinq autres conseillers municipaux en novembre, dont la déléguée au cadre de vie, tous élus de la majorité, remplacés succesivement par l'intégalité des suivants de liste.
Nous sommes donc actuellement 10 élus à siéger, soit deux tiers du conseil.
Des élections partielles intégrales vont donc être organisées, afin de rétablir un conseil municipal de 15 nouveaux élus qui aura pour mission de terminer le mandat. 
À ce jour, je ne peux vous transmettre de calendrier précis de ces élections. 
Ayant été interrogée par Le Républicain de l’Essonne, à propos de la démission des élus, j’ai réaffirmé mon engagement et celui des conseillers actuellement en activité. 
Le porte-parole des élus démissionnaires y évoque une absence de communication et une gestion financière occulte, du harcèlement, des menaces de mort et de la diffamation. 
S’il y a eu plainte pour ces motifs, graves au demeurant, il serait de bon ton de laisser la justice faire son œuvre. 
Je ne comprends pas les allégations émanant de l’ex-adjointe déléguée notamment à la communication, de l’ex-adjoint délégué notamment aux finances, de l’ex-adjoint aux travaux, à l’urbanisme et à la sécurité, de l'ex-conseillère déléguée au cadre de vie. 
Je leur ai accordé toute ma confiance en leur déléguant ces responsabilités, ils étaient en charge de cadrer ces aspects, ce qu’ils avouent ne pas avoir réussi à faire (tract et article).
Cela justifie mes décisions et leur démission. 
Notre mode de fonctionnement est transparent depuis le début du mandat. Tous les élus étant membres de chaque commission, ils ont donc accès à l’information et voix au chapitre.
Mais, pour participer efficacement à la gestion communale, il faut être présent, lire les dossiers, interagir avec les collègues et les agents municipaux. 
C’est possible si on le souhaite, nous sommes encore 10 à le faire. 

J’ai toujours composé dans l’intérêt général, au gré des défections et grâce à l’investissement efficient des élus restant.
J’ai dû enlever des délégations, constatant le manque de compétences et l’indisponibilité d’élus qui n’avaient sans doute pas mesuré l’ampleur de notre tâche.
Le mandat municipal est une course de fond semée d’obstacles qui nécessite beaucoup d’apprentissage, d’endurance et de sacrifices. 
Je ne blâme personne de ne pas avoir le courage ou l’envie de le mener à bien. 
L’avenir de Soisy en dépend. 
Mon engagement, et celui des neuf conseillers en poste, reste intact malgré les difficultés.
Vous recevrez bientôt votre journal municipal, Le Petit Soiséen, qui vous permettra d'évaluer les efforts fournis ces derniers mois et le dynamisme de notre commune.

D’ici quelques semaines, mes chers administrés, nous aurons donc la mission d’élire un nouveau conseil municipal.
Quels que soient les candidats, les électeurs seuls ont le pouvoir de décision.
La démocratie parlera donc, à nouveau, et nous la respecterons. 

Passez tous de bonnes fêtes de fin d’année, prenez soin de vous et de vos proches et rendez-vous en 2022.  

Avec tout mon dévouement, celui des élus et des agents territoriaux. 


Anne-Sophie Hérard