google-site-verification=VCYiLSIhpkt74e8Hcc2HC3HAp2sFXdZq3YN8tBGOyh0
Mme Bouchard.JPG

Madame Françoise Bouchard

Madame Françoise Bouchard, a ecrit ce bel ouvrage de 38 pages, véritable déclaration d'amour à son village.
Découvrez, à travers son récit et sa mémoire, le Soisy d'autrefois en téléchargeant "Soisy les Deux écoles" ci-dessous. Bonne lecture!


" Soisy, ma joie, mes racines… la maison d'enfance, la maison d'été, le cœur de tant de bonheurs, de tant de jours de vie passés là dans la plénitude.
 
Dans son église nous nous sommes mariés Jean et moi, par un jour de septembre ensoleillé, pendant la guerre d'Algérie où il devait bientôt partir ; que de rires ce jour là, que d'amis (ceux qui n'étaient pas à la guerre) dans ce jardin et ce verger où les souvenirs s'égrènent.
 
Entre ces murs vieux de 250 ans quatre générations se sont succédé, presque un siècle ; tant d'heures y ont été vécues avec nos anciens, avec les amis de l'autre maison qui nous sont chers, avec leurs enfants et petits enfants, avec les nôtres, qui déjà comprennent qu'ils sont implantés là, pas uniquement pour les rires, les jeux, la citerne et les poissons rouges, l'arbre aux gros mots et la balançoire, mais pour passer des morceaux de leur vie qui s'écouleront dans ce lieu de tant de force et de tant d'amour.
 
C'est là que ma sœur et moi-même, petites filles que nous étions en ces  débuts de la seconde guerre mondiale, avons vécu des jours que nous pensions être très difficiles, mais qui en fait connurent leur part d'enchantement. Les vieux temps se mouraient, mais nous ne le savions pas ; l'après-guerre devait apporter d'inimaginables changements de vie et de société, ce que nous ne devions réaliser que beaucoup plus tard.
 
J'ai voulu raconter ces temps révolus, si proches et si lointains, où dure, mais combien riche, était la vie dans nos belles campagnes d'Ile de France ; des souvenirs me sont revenus, que je croyais à jamais enfouis dans ma mémoire,  une idée, un détail en faisaient revivre d'autres… le passé revenait peu à peu à la surface.
 
J'ai parlé avec des anciens du village qui m'ont aidée à redonner vie à cette époque lointaine, ajoutant avec acuité leurs souvenirs aux miens ; qu'ils en soient remerciés.
 
Sans doute y a t'il dans ces récits des erreurs ou des omissions, que l'on veuille bien m'en excuser ; mais une chose est certaine, c'est que j'ai pris bien du plaisir à écrire ces lignes
…"

orage 24-07-13 004.JPG

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.